Yannic Bartolozzi

Souterrain

 

Avec un regard curieux et interrogateur, j’utilise l’appareil photographique comme un outil d’exploration pour revisiter un grand nombre d’infrastructures souterraines sur le territoire helvétique. Ce travail est également une recherche personnelle sur la capacité de la photographie à évoquer un univers fictif en utilisant des images provenant d’une démarche documentaire.

Dans un premier temps, j’ai souhaité voir ce qu’il se cachait sous la surface et derrière les entrées, parfois camouflées, des gigantesques infrastructures qui s’enfoncent, à l’abri des regards, à l’intérieur des montagnes. J’ai alors photographié de nombreux bunkers militaires désaffectés ou transformés, des laboratoires de recherche pour le stockage des déchets radioactifs, des installations hydrauliques et hydro-électriques ou encore des aménagements touristiques.

De ces lieux, je tente d’extraire des images dont émane une forme d’étrangeté angoissante de par le sujet ou l’ambiance qu’elles dégagent.

Dans un second temps, en m’inspirant du concept “post-apocalyptique“ du Réduit National, je tente de recréer un univers fictif en me servant des images décontextualisées des divers lieux souterrains, qui, une fois mélangées et placées les unes après les autres, recréent le sentiment d’un voyage dans ce qui semble être un ultime refuge pour l’humanité; un lieux autonome mais sans issue.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus