Yannic Bartolozzi

Au-delà des montagnes

Ce travail photographique à été réalisé lors du programme de résidence du Festival de Vovousa (GR) en 2017.

Vovousa, Perivoli, deux villages Valaques, situés dans la région de Zagori, au cœur du massif montagneux du Pinde du nord, au nord de la Grèce. Le premier est le village de la forêt et de l’exploitation du bois, le second celui des pâturages de montagne et des bergers.Ces deux univers se rencontrent sur un col. Loin et isolé du reste du monde, on s’y sent comme sur un îlot hors du temps.

Lors d’une résidence d’un mois à Vovousa, je me suis immergé dans ce lieu pour tenter de dresser un portrait de la région et de sa population, en utilisant un Sténopé comme outil photographique. L’idée de ce choix, par son rendu esthétique, est de faire écho aux travaux photographiques des frères Manakia, pionniers de la photographie et du cinéma des Balkans au début des années 1900, qui ont œuvré sur cette même région un siècle auparavant. L’utilisation d’un tel procédé permet de casser l’instantanéité et le réalisme de la photographie par la contrainte d’un temps d’exposition extrêmement long ; parfois de 2 minutes pour certains portraits et même jusqu’à 8 heures pour des photographies à l’intérieur.

Le résultat de cette démarche a quelque chose d’anachronique ; certaines images sèment le doute en confrontant un sujet contemporain à une esthétique qui rappelle un procédé ancien, ou encore par la création de matières ou de formes résultantes d’un moment, et non d’un instant, enregistré sur le film photographique. Cette méthode de travail permet aussi de créer une ambiance parfois proche du clair-obscur, hors du temps, hors du réel, voir même fantomatique avec certaines images, comme si il s’agissait de montrer un monde en disparition.

Ensuite, pour rendre le projet plus immersif, j’ai utilisé l’écriture pour raconter cette expérience, ce lieu et ses habitants. Le texte se présente comme un récit de voyage qui, au fil des pages, confronte le lecteur aux habitants de ces montagnes. Ce récit vient complémenter le travail photographique, et donne une autre vision d’un même auteur sur un même lieu. Ainsi des jeux se créent entre le récit qui décrit l’expérience, et les images qui sont elles-même le résultat de cette expérience.

 

Livre

 

 

fest_FINAL-01_2  LOGO FEAC-2

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

J’ai comprisEn savoir plus